L’égo et l’être.

J‘ai eu une belle discussion avec un ami ce matin, Jean Pierre, qui fait lui aussi un chemin spirituel.

Nous avons débattu au sujet de l’être et de l’égo.

L’égo :

– est rarement durablement rassasié. En veut toujours plus.

– cherche à être reconnu : regardez à quel point je suis généreux, regardez à quel point je suis bon etc. Se demande ce qu’on pense de lui.

– a pleins de peurs.

– est compulsif, affamé, pas tranquille tant qu’il n’a pas ce qu’il recherche.

– réfléchis beaucoup, fait beaucoup de calculs.

– ne vit pas ici et maintenant, ne se laisse pas toucher par la vie, l’imprévu. Il préfère sa vision, son programme, coûte que coûte.

L’être :

– innatrappable

– présent

– mystérieux

– naturellement abondant

– inspiré

– ouvert

– calme

– a tout en lui

Comment je vis dans l'être ?

Pour être, il n’y a pas besoin de faire. François SERRE, psychothérapeute reichien.

 

– En avoir la simple intention : maintenant, je suis, je me rends à l’être que je ne connais pas.

Avoir suffisamment de connaissance de soi pour repérer si je suis dans un mouvement de l’être, sans calculs, ou un mouvement de l’égo (toujours à la recherche de quelque chose).

 

Des traditions spirituelles parlent de la reddition de soi : le fait de donner son égo, sa personnalité à l’être en soi. De faire mourir cet égo dans l’être.

Que tu sois ! Dans cet espace inconnu, sans calculs et peut-être, sans souffrances.

Xavier.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à L’égo et l’être.

  1. Anthony dit :

    Bel article qui remet profondément en question. Très intéressant ! Merci ^^

Répondre à Anthony Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.